La révolution sexuelle n’a pas eu lieu

de Judith Cahen (1999)

2h – 35mm – couleur – Format 1:1/66

avec Judith Cahen, Alberto Sorbelli, Jean-Louis Loca, Eva Husson, Serge Bozon, Hélène Frappat, Emmanuel Giraud, Julien Husson, Catherine Hannoun, Axelle Ropert, Wilfred Benaïche, Dominique Cabrera, Jean-Jacques Cahen, Alain Michard, …

 

« Je vais bientôt avoir trente ans, je n’ai plus une minute à perdre » se répète Anne Buridan sur le trajet entre chez elle et Radio Ultime, une radio associative qu’elle a fondée avec ses plus proches amis. Elle est convaincue que sa vie ne saurait continuer ainsi, dans le tumulte et la confusion.  »Pour résumer, je dois ranger ma tête » explique-t-elle à deux de ses amis, Jean et Lucien, avant de se retirer.

Elle s’isole chez elle pour se consacrer à sa « machine », résolue à ranger méthodiquement sa tête selon 4 grands axes qui vont du plus intime vers la relation aux autres et au monde. Pour ce faire, elle nourrit la machine de fiches sur ses amis et d’images vidéo qu’elle a systématiquement répertoriées et qui témoignent des différents domaines de sa vie à revisiter. Grâce à des capteurs qu’elle s’applique sur le front, Anne accède à un autre monde où elle explore la multiplicité de ses désirs.

Pendant ce temps, à Radio Ultime, la vie continue, et Anne doit rompre ponctuellement son isolement pour revenir vers ses amis.

Tiraillée entre les deux mondes, Anne tente de faire des ponts avec sa machine, de connecter ses recherches personnelles et le quotidien de la radio.

C’est autour d’Alberto, le travesti qui passe d’un monde à l’autre, que le groupe de la radio fera son entrée dans le monde de la machine.

Les deux mondes ne se rencontrent pas sans violence…

 

 


Distributeur France : Ad Vitam