La croisade d’Anne Buridan

de Judith Cahen (1995)
1h25 – 35mm – couleur – Format 1:1/37

 

La croisade d'Anne Buridan de Judith CahenAnne Buridan soumet ses amis à l’obstination de son questionnement.
Qu’est-ce qui résiste suffisamment pour que j’y crois ?
Qu’est-ce qui résiste suffisamment pour que je m’engage en politique comme
en amour ? Pour ne pas renoncer ou sombrer dans le cynisme.
La croisade d’Anne Buridan raconte la quête sérieuse et drôle de cette fille
qui part à la recherche des autres pour fonder sa croyance.

D’abord, Anne Buridan mène l’enquête. Elle rencontre des gens, beaucoup de gens. Seule derrière sa caméra, elle leur pose une foule de questions. En un drôle de sur-place — comique à force d’entêtement — elle oscille, à la croisée des chemins : d’un côté, les aspirations politiques, l’idéal de communauté militante, de l’autre, les pas de danse de Joël, figure idéalisée d’un corps glorieux. Elle essaie — en chimiste ou en funambule — d’établir des liens entre ces ingrédients hétérogènes, entre les fragments de discours et les fantasmes qui traversent l’enquête.

 




Distribution: Les films de la croisade

Une copie est un dépôt à la Cinémathèque Française